FAssiFrance atelierConstructeur Levage 

Fassi France lance son « Atelier » de faux-châssis standardisés

L’optimisation du faux-châssis, qui doit supporter les efforts de la grue, est un enjeu majeur, en termes de charge utile mais aussi de hauteur : plus le faux-châssis est léger, plus la charge utile disponible est importante. Le gain de charge sur un même montage peut atteindre plusieurs centaines de kilos… Fassi France a donc lancé son « Atelier » de faux-châssis standardisés et optimisés, pour répondre à une demande de son réseau. « Le poids des faux-châssis est un véritable enjeu pour nos clients finaux dans leur utilisation quotidienne. Lorsqu’il n’y a pas d’études et de plans auxquels se référer, il est difficile d’avoir un faux châssis optimisé au maximum de sa capacité. L’impact se porte alors sur l’utilisateur et le client qui voient leur capacité de charge utile réduite » analyse Belaid Chabane Chaouche, Ingénieur Bureau d’études et Responsable du projet Atelier de Fassi France.  Un poids allégé permet aussi de réduire la consommation de carburant du véhicule et donc son impact sur l’environnement. L’optimisation de la hauteur du camion, avec une hauteur de chargement la plus basse possible, permet de faciliter les chargements.

Fassi France propose donc à son réseau une préparation des faux-châssis en amont. Ils peuvent être disponibles en même temps que les camions et réduire ainsi les temps de montage et d’immobilisation du véhicule. 

Pour mener à bien ce projet d’« Atelier » dédié aux faux-châssis, Fassi France a investi dans une table de découpe plasma à hauteur de 130 000€, 2 scies automatiques, une presse plieuse de 220 tonnes, l’aménagement d’un espace de 1000 m2, le recrutement de 6 monteurs-soudeurs, d’un peintre et d’un ingénieur Bureau d’Etudes. Cet investissement a permis d’augmenter la capacité de production à environ 200 unités par an. 

La production d’une centaine de faux-châssis a d’abord été testée depuis 2021 auprès de ses filiales Carrosseries, puis auprès de ses clients Grands Comptes. La production a ensuite été élargie à la réalisation des structures mécano-soudées pour les plateaux.  

En parallèle, le bureau d’études poursuit ses travaux avec le lancement d’une gamme de faux-châssis boulonnés et développe la conception de kits faux-châssis pour les véhicules 3,5 tonnes.

Derniers Articles