Carrosserie : un marché toujours dynamique

Sur le 1er semestre 2018, le marché français du véhicule industriel a  conservé un rythme de croissance élevé pour les tracteurs (+10%) avec 12283 immatriculations, selon l’Observatoire du Véhicule Industriel de BNP Paribas, qui publie une étude sur le secteur deux fois par an. La carrosserie industrielle connait elle aussi une période de croissance, sur tous ses segments. La croissance ets de 4,2%  pour le marché du VI porteur carrossé de plus de 5 tonnes. Les gammes liées au TP  et BTP pèsent plus d’un tiers du marché et et affichent une croissance de +17%!  Le marché de la remorque et semi-remorque est également en hausse de 13,8%, soutenu par le dynamisme des segments dry fret et frigorifique mais aussi par les bennes qui enregistrent une croissance de 37% à fin mai 2018. L’OVI estime que le segment des tracteurs  pourrait atteindre 28000 immatriculations d’ici la fin du 2e semestre. Quant à celui des porteurs, il poursuit sa remontée mais pourrait se heurter à des problématiques de livraisons. L’OVI estime donc que les immatriculations pourraient atteindre 23700 unités. Quant au secteur de la semi-remorque, il bénéficie de l’évolution du marché des tracteurs. « Le marché du VI évolue dans une dynamique toujours positive  qui devrait permettre d’atteindre un nouvel exercice de croissance dont la problématique la plus visible et immédiate sera de gérer les délais de livraisons. On peut également penser que le potentiel du marché du porteur recèle des réserves et pourrait devenir un relais de croissance à un marché du tracteur dont le retournement n’est néanmoins toujours pas visible » estime l’OVI. 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn