Energie ENERGIES ALTERNATIVES 

Bilan positif du 1er projet de production d’hydrogène offshore

Après14 mois d’expérimentation, le projet Sealhyfe visant à démontrer la capacité de production d’hydrogène offshore, a confirmé ses objectifs. Le projet (mené par Lhyfe) a produit de l’hydrogène dans les conditions les plus sévères, avec un électrolyseur de 1MW fourni par Plug. Il a permis à Lhyfe de développer la maîtrise des contraintes liées à un déploiement industriel en offshore, notamment grâce à cette expérience de l’intégration d’une usine sur une barge flottante en mer, isolée au large. La 2e étape, baptisée HOPE, présentée avec un consortium de 9 partenaires, change d’échelle et vise la commercialisation de l’hydrogène vert produit en mer : dès 2026, ce projet d’une envergure inédite (10 MW) pourra en effet produire jusqu’à 4 tonnes / jour d’hydrogène vert en mer, qui sera exporté à terre par pipeline, compressé et distribué aux clients.Ce projet a été retenu par la Commission Européenne dans le cadre du partenariat européen pour l’hydrogène propre “Clean Hydrogen Partnership” et bénéficie d’une subvention de 20 millions d’euros, complétée par une subvention de l’état belge de 13 M€. Le projet Sealhyfe a aussi pour effet de fiabiliser et d’optimiser dès aujourd’hui les processus de production des sites terrestres de Lhyfe, et donc leur montée en puissance progressive et rapide. « Nous pouvons désormais nous appuyer sur notre expérience de nos sites à terre et d’un site en mer pour concevoir nos prochains sites de production d’hydrogène vert. Cela renforce notre expertise, la confiance de nos partenaires, et soutient l’ensemble de la filière car Sealhyfe a fait de la production d’hydrogène offshore une réalité ! », souligne Matthieu Guesné Fondateur et Président Directeur-général de Lhyfe. 

©lhyfe

Derniers Articles