Convois 

Convoi de haute voltige

Des modules automoteurs  Cometto ont été mobilisés sur le chantier du prolongement de la liaison ferroviaire entre Stuttgart et Ulm : un chantier des modules autopropulsés Cometto, situé à plus de 85 m de hauteur.

La construction du pont de Filstal, sur la ligne ferroviaire entre Stuttgart et Ulm,  est l’une des étapes majeurs de ce grand projet. Long de 485 m, il se dresse à plus de 85 m de hauteur  et comptera  une fois achevé deux voies. C’est le 3e plus haut pont ferroviaire du pays. Dès 2022, les trains à grande vitesse le franchiront à 250 km/h en seulement sept secondes. Sa construction nécessite de déplacer le cintre autolanceur de 85 m long  et d’un poids de 350 tonnes. C’est la société Wiesbauer, déjà présente sur le chantier avec ses grues qui a été retenue pour cette opération de transport très particulière. Elle fait ainsi ses débuts dans le domaine des  modules autopropulsés et a opté pour cela pour une commande auprès de Cometto d’une combinaison de 20 lignes d’essieux SPMT avec une charge de 48 tonnes et de deux unités Powerpack de 202 kw. 

Le cintre autolanceur a été déplacé en formation ouverte avec d’un coté  deux unités SPE à 4 essieux de Wiesbauer disposées côte-à-côte et de l’autre, à une distance de 58 m, une unité MSPE de 6 essieux de l’entreprise Krebs Korrosionsschutz de Rostock. Les deux unités ont été couplées pour pouvoir être guidées à distance par une seule commande.

Le convoi a ainsi démarré côté Ulm du pont  et a franchi à une vitesse de 0,5 km/h les 485 m en direction de Stuttgart. Peu avant la position finale, une voie de manoeuvre transversale avait été installée. Elle sert à la manœuvre ultérieure du cintre autolanceur jusqu’à la position du second axe du pont. Il a donc fallu de franchir la première poutre de cette voie. C’est pourquoi une seconde combinaison d’unités Cometto SPMT à 6 essieux était prête, également dans une disposition côte-à-côte :  les deux bogies à 4 essieux  ont alors transmis la charge aux deux automoteurs à 6 essieux via la première voie de manœuvre transversale. La distance d’appui est passée ainsi à pas moins de 71,90 m, le poids total de la charge et des véhicules atteignant les 438 t.

La combinaison a continué ensuite en direction de Stuttgart, les bogies à 6 essieux devant encore revenir en arrière de 17,40 m avant de déposer – après une nouvelle avance – le cintre autolanceur sur la seconde voie de manœuvre transversale. L’opération s’est achevée sans encombre et le chantier de ce pont de Filstal peut se poursuivre vers son achèvement. 

Le reportage compler est à retrouver dans notre prochaine édition du Mille Pattes Magazine…


Derniers Articles

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com