Loueurs 

Location : une baisse de 50% à 60% en mars

Intimement lié au monde du BTP et à la bonne santé des chantiers, le secteur de la location des matériels de BTP est, comme beaucoup de secteurs économiques aujourd’hui, quasiment à l’arrêt. Selon Joël Fruchart, Président de la Commission location de DLR, qui tient une « visioconférence de crise » avec les membres de la commission une fois par semaine, le chiffre d’affaires de la profession serait estimé en mars entre 40 à 50 % comparé à celui de mars 2019. Ces professionnels tablent sur une activité entre 0 et 15% sur le mois d’avril.
« Les entreprises qui ont des agences ouvertes le sont en mode restreint, uniquement réservé aux professionnels, avec des livraisons assurées en mode « drive » et des prises de rendez-vous précises pour déposer ou retirer du matériel. Celles qui fonctionnent encore le sont aussi pour répondre aux besoins urgents, dans le secteur de la santé ou les travaux urgents. Certaines régions sont plus durement touchées forcément, comme dans l’Est, où les collaborateurs sont aussi très inquiets.» 

« La parution du Guide de l’OPPBTP, précisant les conditions sanitaires à respecter pour reprendre les chantiers, était fortement attendue et devrait permettre une reprise progressive. C’est une bonne chose, cela va dans le bon sens. La question est aujourd’hui de savoir comment vont réagir les majors du BTP et leurs salariés… 

Nous avons également préparé un guide des mesures à mettre en place dans les entreprises ouvertes, spécifiques à nos métiers, précisant les gestes essentiels de prévention. La plupart de nos entreprises se préparent à des réouvertures progressives dès cette semaine voire la semaine prochaine. Mais si les chantiers ne reprennent pas, elles n’auront pas plus de travail, donc la prudence est de mise… Des inquiétudes sur la trésorerie et les liquidités des entreprises apparaissent, en lien avec la durée de l’arrêt de notre économie. Pour l’instant, elles ont mobilisés les aides du gouvernement et notamment les prêts  garantis par l’Etat, mais la situation se tend à ce niveau, et ces prêtes deviendraient plus difficiles à obtenir. Elles ont aussi procédé aux recouvrements des factures à échéance, soldent les congés de leurs salariés … 

Concernant la mise en place de l’activité partielle, certaines ont eu un accord, d’autres sont toujours en attente. Nous avons d’ailleurs préparé un guide pour le aider dans ces démarches. Autre point  important, sur lequel nos adhérents ont insisté : maintenir le lien avec tous leurs collaborateurs confinés.  Après 3 semaines, certains dirigeants sont inquiets et insistent sur l’importance de prendre des nouvelles régulièrement de chacun des membres de son équipe ! 

Mais tous se déclarent particulièrement fiers de leurs équipes et de leurs personnels qu’ils soient dans les agences ouvertes, en télétravail ou confiné : majoritairement, les collaborateurs sont prêts à  revenir travailler et n’attendent que le redémarrage des chantiers… ! »

Derniers Articles

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com