Chantier 

Iter : ultimes tests pour les ponts roulants de 750 tonnes

C’est une étape importante (encore une !) que vient de franchir le chantier Iter, qui plus est dans un contexte encore plus complexe en raison de la situation sanitaire due au Covid-19 : la capacité des deux ponts roulants à traverser  le hall d’assemblage et le bâtiment Tokamak a été testée, avec près de 1000 tonnes de charge. Iter Organization, l’Agence Domestique européenne et leurs contractants ont donc achevé ces tests de charge, deux jours avant la date prévue !

Il s’agissait de tester les deux ponts roulants en charge et leur capacité à se déplacer entre le Hall d’assemblage et le bâtiment Tokamak afin de pouvoir y amener les composants. Cette dernière étape, l’une des plus spectaculaire, devait permettre de valider la capacité à se déplacer avec leurs charges sur les 170 m de la piste, traversant le hall d’assemblage jusqu’à l’extrême opposé du bâtiment tokamak, aller et retour. 
Les dimensions de cette « zone d’assemblage » totale mesuraient donc 170 m de long, pour 70 m de large à une hauteur de 60 m !  1000 tonnes de charges en béton ont été fixées aux treuils géants des ponts roulants. 

Il aura fallu plus d’une journée pour achever cette opération, avec des arrêts stratégiques, par exemple au niveau  le « lien sismique » entre les bâtiments, au seuil du bâtiment Tokamak, au-dessus du couvercle de la fosse d’assemblage… des systèmes de métrologies surveillaient de près les déformations que les charges pouvaient causer aux poutres de la piste et aux piliers en acier. Des informations essentielles pour valider toute la structure de levage. 

Cette étape franchie, l’assemblage de la machine peut donc commencer! 

©ITER Organization

Derniers Articles

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com