Fédération Levage 

Premières sessions pour les formateurs de monteurs de grues à tour

A Villeurbanne, les formateurs en montage de grues à tour ont suivi les premières sessions, pour être habilités à former les monteurs de grues à tour dans le cadre de la nouvelle certification professionnelle de ce métier. Cette nouvelle certification a été déposée fin mai 2021 au Répertoire National des Certifications professionnelles (RNCP) et permettra à terme aux opérateurs d’obtenir une certification officielle et aux entreprises le financement de cette formation. Le titre sera valide au bout de 12 à 18 mois, à l’issue des deux premières sessions MGAT. Le financement pourra être obtenu par les entreprises auprès de leurs Opco respectifs. 

La formation aux opérateurs sera donc dispensée par des professionnels du métier, sur un contenu qui a été élaboré par le SPMDG avec le soutien d’Adecco Training, son partenaire. Le programme compte 350 heures de formation de niveau 3 (CAP), prévoit 10 montages/démontages de GMA, 10 de GME et au moins une quarantaine de montages et démontages au total sur différentes typologies de grues. Un volet « entretien et maintenance » et un volet « sécurité » sont également prévus.
Le Syndicat Professionnel des Monteurs et Dépanneurs de Grues à tour a rejoint la Commission Grues à Tour au sein du DLR (Fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériel). Cette nouvelle association se nomme « Commission des Métiers de la Grue à Tour » et est présidée par Albert Galoy. Francis Jardet et Jean-Philippe VALENTE en sont tous deux vice-présidents 

« La formation certifiante des monteurs est le ciment qui scelle le rapprochement du secteur locatif et celui des métiers liés à l’entretien et la mise à disposition du matériel, mais pas uniquement ! Elle établira également une nouvelle passerelle permettant une communication plus fluide et fiable entre les loueurs, les monteurs et leurs clients respectifs et communs qui seront assurés que les travaux seront exécutés selon les règles de l’art.
Par cette formation certifiante, la CPMDG apparaît pionnière face à l’évolution de ces métiers qui seront probablement et durablement confrontés, et ce même au-delà de ce secteur d’activité, à des défis pandémiques, climatiques et économiques » déclare Albert Galoy, président de la CPMDG. « La démarche consistant à proposer un programme de formation répondant prioritairement à un souci de sécurité et à une reconnaissance acquise par transmission d’un savoir-faire évolutif pose les bases de relations commerciales d’entreprises contributives par une confiance reconnue d’un travail collaboratif entre fournisseurs ou constructeurs de matériel et les monteurs – dépanneurs de ce matériel. »

Derniers Articles

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com