Convois 

Avec 604 lignes, Mammoet déplace plus de 16 000 tonnes

Pour prendre en charge un « mega-module » MSF (support de cadre principal), d’un poids d’environ 14 500 tonnes et 16 258 tonnes avec le grillage, le groupe Mammoet a mobilisé 604 lignes d’essieux de SPMT et 21 PPU. Ce module était le plus grand jamais déplacé et chargé dans le pays à l’aide de SPMT. Expédiés depuis divers dépôts en Asie-Pacifique, en Afrique et au Moyen-Orient, c’était un véritable défi logistique d’acheminer autant de SPMT depuis différents endroits du monde en raison des restrictions COVID-19, qui ont compliqué les horaires d’expédition.  L’expertise technique de l’équipe a ensuite permis à toutes les lignes d’essieux de fonctionner ensemble et d’être prêtes à temps.

Car pour répondre aux exigences d’Abel Thailand, avec lequel il travaille depuis de nombreuses années, Mammoet a fourni une équipe composée de professionnels du monde entier : des spécialistes de Thaïlande et de la division Global Offshore Services de Mammoet, en charge du pesage du module, ainsi que des mécaniciens et des superviseurs d’Australie, de Malaisie, des Pays-Bas et de Thaïlande pour couvrir le déplacement du site et l’exécution du chargement à l’aide des remorques SPMT. 

Sur place, la pesée du module MSF a été réalisée en seulement une journée  grâce au système de pesée de Mammoet. Ensuite, une fois les capteurs de pesage retirés, les remorques SPMT ont été positionnées sous le module MSF. Une fois en place, les systèmes hydrauliques et électroniques connectés, le module a été soulevé des supports de fabrication à l’aide des systèmes de suspension des SPMT. Le déplacement du site sur une distance d’environ 700 m jusqu’au quai de chargement a été achevé la veille du chargement sur le navire. Le lendemain, celui-ci a été chargé sur le navire grâce à la coordination des équipes, puis arrimé et aligné avec précision. Une fois celui-ci parfaitement placé, les remorques SPMT ont pu être retirées du dessous du module.

Ce méga module MSF a rejoint la Norvège où il fait désormais partie de la cinquième plate-forme d’Equinor sur un champ pétrolier, qui devrait avoir une capacité de production quotidienne pouvant atteindre 535 000 barils d’ici la fin de cette année.

Derniers Articles

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com