Chantier 

Grand Paris Express : des retards de 3 à 8 mois pour les travaux

La Société du Grand Paris, à l’occasion de son dernier de conseil de surveillance, a présenté une première évaluation de l’impact de la crise sanitaire sur l’évolution du planning des travaux. Cette première évaluation fait état de retards prévisionnels de 3 à 8 mois pour les lignes déjà en travaux. Les études sont encore en cours, plusieurs composantes sont à prendre en compte :  l’arrêt des travaux durant le confinement, la diminution de la production sur les chantiers liée à la mise en œuvre des mesures sanitaires, la coordination à remettre en place entre les chantiers du Grand Paris et ceux des partenaires. Le retard estimé est de 3 à 4 mois, pour les tronçons Est et Ouest de la ligne 15 qui sont encore en phase d’études. Le Directoire estime aussi que le planning, déjà serré, de la mise en service d’une première phase pour les JO2024 des lignes 16 et 17, ne serait plus tenable. La mise en oeuvre du prolongement de la ligne 14 entre Mairie de Saint-Ouen et Saint-Denis reste « raisonnablement atteignable. Des marges de planning existent qui pourraient être consolidées avec la possibilité d’une accélération des travaux sous le régime du 24h/24 » selon un communiqué de la SGP.

Derniers Articles