Les organisations professionnelles du transport alertent sur la situation des entreprises

Les organisations professionnelles du transport routier de marchandises et de logistique s’alarment sur la situation des entreprises du secteur, en « état d’urgence économique et sociale », suite au mouvement des « gilets jaunes ». Au 3 décembre, elles évaluent à plus de 400 millions d’euros les pertes d’exploitation, dues aux blocages et barrages filtrants. « Il est indispensable que le Gouvernement mette en place et ce très rapidement, un accompagnement des entreprises de transport qui sont dans l’incapacité non seulement de livrer mais aussi d’assurer leurs différentes échéances. Faute de quoi elles seront contraintes de mettre la clé sous la porte » déclarent Jean-Christophe Pic et Claude Blot, respectivement président de la FNTR et de l’Union TLF. « Le secteur du transport et de la logistique est un secteur indispensable à la chaîne d’approvisionnement des particuliers et des entreprises et dont l’inactivité forcée entraînera dans les plus brefs délais la paralysie de l’ensemble de l’économie française » rappellent dans un communiqué commun les fédérations FNTR, Union TLF, Unostra et CSD.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn