HAROPA: de bonnes perspectives en 2017

Haropa, qui rassemble les ports du Havre, Paris et Rouen, a vu son activité reculer de 4,8% en 2016, à 87,06 millions de tonnes. 2017 s’annonce cependant comme « une année de reprise économique et Haropa peut offrir aujourd’hui un outil de travail assez performant même si il reste perfectible et doit s’améliorer . Nous sommes prêts », explique Hervé Martel, directeur général de Haropa port du Havre, lors de la présentation annuelle qui s’est tenue lundi 30 janvier. Haropa enregistre néanmoins des performances: sur le charbon (+22%), les agrégats (+5,9%) et sur le pôle qui englobe les ferries, le roulier, le forestier, la métallurgie (+4,0%).
Autre fait important: les investissements. En 2016, Haropa a cumulé 528,6 millions d’euros d’investissement (dont 451,6 millions venant du privé). 2017 verra une poursuite de ces investissements, tant publics (94,6 millions d’euros) que privés (595 millions d’euros).
Ces investissements permettent à la jeune organisation Haropa (à peine 5 ans d’existence) d’être prête au redémarrage dès cette année.
A noter qu’un des axes importants de développement pour Haropa dans l’offre multimodale concerne le ferroviaire.
Légende : À GAUCHE: Régine Brehier, directrice générale Haropa ports de Paris
MILIEU: Hervé Martel, président de HAROPA cette année et directeur générale de HAROPA port du Havre
À DROITE: Nicolas Occis, directeur générale HAROPA port de Rouen;

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn