Le DLR attire l’attention des loueurs sur les contrats cadres

Lors de la Commission location du DLR, qui s’est réunie il y a quelques jours, les professionnels se sont attardés sur des points de vigilance à observer lors de la lecture des contrats-cadres proposés par certains clients (tous secteurs confondus), comme par exemple le fait de ne pouvoir réviser/augmenter le prix alors que les contrats concernent des durées longues (trois ans et plus). La fédération DLR a rédigé deux documents pour informer ses adhérents loueurs, dont une note juridique qui fait état de 9 points de vigilance sur « les Matériels de chantier sans opérateur ». Cette note évoque des points tels que la durée contractuelle, les conditions tarifaires, la prime de volume et marge arrière et bonification de fin d’année, les pénalités, la garde juridiques des matériels, le bon de commande client, la sécurité des matériels mis en location, les intempéries et arrêts de chantier. Le DLR propose également, pour ses adhérents, une proposition de formule de révision de prix pour les contrats de location avec maintenance totale.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn