Ripage de 7000 tonnes à Clamart avec 240 lignes d’essieux

L’opération était impressionnante et s’est déroulée sans encombre malgré la masse à transporter : plus de 7000 tonnes ont été ripées le temps d’un week-end, grâce à la mobilisation par Mammoet de 240 lignes d’essieux SPMT, sur le chantier  de la gare de Fort d’Issy/Vanves/Clamart, dans le cadre du Grand Paris Express. Elle a dû être glissée sous les voies de la ligne N du Transilien, ce qui a nécessité l’enlèvement des 8 ponts provisoires en place depuis janvier dernier ainsi que toutes les installations ferroviaires. Le trafic ferroviaire a ainsi été interrompu pendant 4 jours, lors du « pont » du 15 août. Cette dalle en béton armé  a été construite sur une zone de préfabrication. Ses dimensions sont hors normes : 80 m de long, 24 m de large et 1,6 m de hauteur !  Mammoet a mobilisé 240 lignes d’essieux SPMT, soit 42 remorques automotrices. 137 personnes ont été mobilisées sur cette opération exceptionnelle, dont les maitres d’ouvrage étaient SNCF Réseaux et la Société du Grand Paris. Bouygues TP pilotait, pour la société du Grand Paris, les opérations liées au ripage de la dalle de 7140 tonnes. L’enveloppe de la future gare, composée des parois moulées et de la dalle de couverture est complète. Le creusement du volume de la « boite gare » peut alors commencer : 130 000 tonnes de terre seront excavées, évacuées et recyclées. Les planchers des différents niveaux de la gare seront ensuite construits. L’aménagement des 6000 m2 de la gare constituera la dernière étape du chantier. La livraison de la gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart est prévue en 2022.
©SGP/Rollando
Mammoet:clamart2

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn